TOKYO: Un café réservé aux boudeurs

Ça vous est déjà arrivé d’avoir envie de bouder tranquillement? Sans jugement, sans avoir à donner d’explications? Un japonais a réalisé votre rêve! Direction Tokyo!

Tokyo et ses cafés improbables

©Digjapan

Le quartier de Shimokitazawa est le quartier hipster du sud-ouest de Tokyo. Il est une des pépites cachées au cœur de la ville japonaise. Un paradis sur Terre pour les amateurs de la mode japonaise et de looks improbables mais aussi pour les amateurs de musique et de théâtre.

Depuis peu, en se baladant dans les jolies rues piétonnes de Shimokitazawa, on peut aussi y trouver un nouveau café le Negative Cafe and Bar Mori Ouchi. Oui, vous avez bien compris, il n’est réservé qu’aux personnes boudeuses, énervées,…

Une solution pour vaincre la négativité?

Mori Ouchi, signifie “maison de la forêt”. Effectivement, en recréant un décor sur le thème de la forêt, le propriétaire a su construire un endroit calme et apaisant; par déduction propice à l’introspection et au calme intérieur. Même si la carte propose des plats légers au service, vous pouvez y ramener votre nourriture mais tout en commandant au minimum une boisson par personne. Et si pour vaincre la négativité, il fallait mettre le doigt dessus et non pas la camoufler?

La négativité et la culture japonaise

© iStockphoto.com / SeanPavonePhoto

Il est vrai que le culte des apparences est l’un des plus importants de la société japonaise. La culture japonaise fait la distinction entre l’image que l’on doit montrer en société (qui ne doit ni froisser, ni blesser, ni aller à l’encontre des opinions des autres) et la “vraie” image (qui se révèle dans l’intimité, à l’abris des regards). En effet, si pour notre société, cette double facette peut passer pour de l’hypocrisie, au Japon, plus elle est marquée et plus l’individu est vu comme quelqu’un de sage et qui a confiance en lui,… C’est un gage de grande vertu!

Le patron du Negative Cafe and Bar Mori Ouchi estime que la société japonaise est trop dure envers les personnes “négatives”. Cette négativité ne serait pas forcément une mauvaise chose, selon lui. En effet, il explique qu’elle cache souvent une forme de pudeur, de gentillesse et de respect dont manquent parfois les personnes positives. Ce café est né de son envie de ne laisser personne au banc de la société. Chacun doit avoir sa place même s’il n’est pas d’accord et le fait savoir!

Alors une petite envie de bouder?

Total
2
Shares
Related Posts