Lil Nas X : le nouvel ambassadeur LGBT + du rap US

Deux ans après le carton mondial du gentillet “Old Town Road”, Lil Nas X prend le taureau (et le diable) par les cornes. Il ouvre son art à une nouvelle dimension et porte désormais la voix de sa communauté en musique.

Il aura suffi d’une danse lascive sur les cuisses du diable et d’une paire de baskets en édition limitée à 666 exemplaires pour embraser le paysage médiatique et les réseaux sociaux du monde entier. Avec le clip de Montero (Call Me By Your name), sorti le 26 mars dernier, Lil Nas X est devenu le temps d’une polémique la pop star la plus controversée au monde. Son crime ? Avoir mis en image une chanson racontant une relation homosexuelle passée, tout en revisitant le mythe biblique en profondeur.

Les plus de 70 millions de vues récoltées sur Youtube en l’espace d’une semaine l’attestent : Lil Nas X est passé maître dans l’art du coup de tonnerre médiatique. A la différence de ses précédents hits toutefois, cette sortie n’a pas eu pour unique objectif d’être virale et de lui conférer une notoriété plus grande encore. Cette fois-ci, le rappeur s’est engagé dans une bataille à la portée plus ambitieuse et symbolique : défendre l’affirmation de soi et porter la voix de la communauté LGBT +. 

Une success story inédite

Avant d’entamer cette nouvelle mission, l’artiste a dû relever quelques défis et se défaire de certaines craintes. Revenons quelques années arrière. En 2018, Montero Lamar Hill, de son vrai nom, est inconnu du grand public mais s’essaye déjà au hip-hop. Il admettra plus tard qu’il truffait ses premiers textes de clichés propres au rap, par facilité. A l’époque, Montero a la ferme intention de garder secrète son orientation sexuelle. En revanche, il est déjà persuadé d’une chose : il veut « percer » dans la musique.

Un jour, il achète le beat à 30 $ d’un producteur inconnu nommé YoungKio. Les sonorités de l’instrumentale, lente et ponctué d’accords de banjo, lui évoquent immédiatement le Far West. Le jeune rappeur choisit de jouer sur ces codes. Pour promouvoir le titre, il fabrique des mèmes qu’il publie sur les réseaux. Sur TikTok, ses vidéos sont massivement relayées et de plus en plus d’internautes s’affichent eux-mêmes dans leurs plus belles tenues de cow-boy ou de cow-girl en train de danser sur le morceau. 

En utilisant son art pour passer son message, Lil Nas X s’inscrit dans une nouvelle dynamique. D’un potentiel « one-hit-wonder » ayant fait le buzz quasi-accidentellement, il semble maintenant vouloir devenir, par sa musique, le porte-parole d’une communauté.Cette prise de position courageuse mérite d’être saluée, d’autant plus qu’il s’agit d’un artiste évoluant dans le milieu hip-hop, un genre musical où l’appartenance à la communauté LGBT reste peu commun, voire même parfois, difficilement accepté. 

Des figures telles que Franck Ocean, Young M.A. ou Kevin Abstract avaient déjà ouvert la voie mais aucune de ces personnalités n’avaient la notoriété qu’a su se forger Lil Nas X.Dans un post Instagram, que le rappeur a voulu adresser à une version plus jeune de lui-même, il a expliqué sa démarche : « Je sais que nous nous étions promis de ne jamais nous exposer en public […] je sais que nous avons promis de mourir avec ce secret, mais ce titre va ouvrir beaucoup d’opportunités à d’autres personnes queer d’exister, tout simplement. […] Les gens seront énervés, ils diront que je promeus un programme. La vérité, c’est que oui, je promeus un programme : un programme pour que les gens restent en dehors de la vie des autres et qu’ils cessent de dicter ce qu’ils devraient être. »

En couplant la sortie de Montero et celle des « sneakers du diable », l’artiste n’ignorait sans doute pas que son sens de la provocation ferait couler beaucoup d’encre. Passer à côté du séisme médiatique qu’il a engrangé la semaine passée relève de l’exploit. En détrônant le diable et en lui dérobant sa couronne, Lil Nas X s’est permis de railler toute une frange conservatrice du public tout en s’affirmant comme le porte-parole d’une communauté à laquelle il souhaite ouvrir la voie. Mission accomplie.

Total
4
Shares
Related Posts