Le phénomène mondial des “Study with me”

À lire : Astuce à la française #Abréviation

D’origine coréenne les “Study with me” sont devenus une pratique internationale. Des jeunes étudiants se filment entrain de travailler en direct. Mais qu’est-ce qu’un “Study with me”? Quelle est l’intérêt? C’est ce que Shake It Radio décrypte pour vous aujourd’hui

Un “Study with me” d’une étudiante

Des jeunes travaillent en se filmant

De l’anglais “Etudier avec moi” le principe des “Study with me” aussi appelé “Study lives” (“Etudier en direct” en français) est de se filmer en temps réel en train de travailler lors de sessions qui peuvent durer entre une à plusieurs heures d’affilées. Le but est de réaliser une retransmission en direct (parfois aussi disponible en replat) pour que des internautes révisent en même temps qu’ils suivent la transmission.

Les “Study with me” sur Youtube et Instagram

Pour se faire, les créateurs de “Study with me” plébiscitent les plateformes populaires telles que Youtube ou Instagram. Habituellement utilisé pour se divertir, avec les “Study live” les créateurs visent un public de jeunes étudiants présents sur ces réseaux sociaux et sites vidéos.

Ainsi, sur Youtube on peut retrouver la chaîne Study Vibes tenue par une étudiante aux Etats-Unis. Cette youtubeuse réalise quotidiennement des “Study lives” qui rencontrent un grand succès puisque sa chaîne compte actuellement plus de 159 000 abonnés.

Chaque réalisateur de “Study with me” a son rythme de travail et sa façon de procéder mais le principe reste le même.

StudyVibes et Studygramdemel deux stars des “Study lives”

Vidéo “Study with me” de Study Vibes

Study Vibes réalise des sessions de 50 minutes de travail où les internautes qui suivent le direct ne peuvent pas commenter afin de rester concentré sur leur travail eux aussi. Ensuite, Study Vibes fait une pause appelé “Break time” de 10 minutes où les internautes peuvent échanger sur leur session de travail, leur productivité et leur concentration.

En France, une célèbre réalisatrice de “Study with me” sur le réseau social Instagram est Studygramdemel. De son surnom “Mel “, cette instagrameuse centrée sur la motivation et la productivité étudiante réalise des “Study lives” tous les soirs de 19h à 23h et les week-end de 10h à 13h. Ses sessions de “Study with me” rencontrent un véritable engouement puisque plus de 13 000 spectateurs les suivent quotidiennement.

Un extrait d’un “Study with me” de Studygramdemel

Cliquez ici pour accéder à l’Instagram de Studygramdemel

Studygramdemel,  propose en plus dans ses sessions de mettre des « bruits de fonds » pour favoriser la concentration. Ainsi, avant le début de la session, elle demande aux participants de voter parmi les propositions du jour. Parmi celles-ci, on retrouve le bruit de pluie, de feu de cheminée ou encore des mouettes.

Vous l’aurez compris, le phénomène des « Study with me » est un vrai outil de travail pour les étudiants qui y sont adeptes. Mais qu’apporte réellement les « Study lives » en terme de productivité et de concentration aux spectateurs et aux réalisateurs ? Shake It Radio a étudié la question pour vous.

Une source de concentration et de motivation

Pour les créateurs comme les spectateurs, les « Study lives » permettent de rester concentré d’étudier plus longtemps et de respecter les objectifs fixés. En effet, lorsqu’une personne réalise un « Study with me », elle est regardée par plusieurs internautes, et ne peut donc pas faire autre chose comme jouer avec ses stylos sinon quelqu’un le remarquerait. Elle perdrait alors en crédibilité. 

Ensuite, pour les internautes qui suivent la session, les « Study live » leur offre une source de motivation supplémentaire. Lorsqu’ils perdent la motivation et l’envie de travailler, ils n’ont qu’à regarder le « Study live » pour observer le nombre de spectateur et le réalisateur du « Study with me » afin retrouver leur motivation et par conséquent travailler plus longtemps.

Vidéo “Study with me” de quatre heures d’un étudiant

Effectivement, les étudiants sont capables d’étudier plus de quatre heures d’affilées grâce aux sessions « Study with me » puisque tout le monde respecte le programme de travail et les pauses, cela leur permet de tenir les objectifs d’heures de travail qu’ils s’étaient fixés. 

De plus, par ces temps de confinement les « Study with me » sont très demandés par les anciens adeptes de bibliothèques qui souhaitent retrouver le sentiment de travailler dans un environnement productif.

À lire : Super Nintendo World ouvrira finalement en février 2021

Total
0
Shares
Related Posts