Félix Radu, jeune écrivain et comédien prodige

Félix Radu, jeune comédien et auteur réalise depuis quelques mois déjà des chroniques dans l’émission de radio Matin Première. Jusqu’à l’annonce du second confinement, il montait sur scène avec son spectacle “Les mots s’improsent” au théâtre des Mathurins à Paris. Cet amoureux des mots nous livre ses réflexions sur la vie en général et parfois même sur l’actualité.

Un amoureux des mots et de la littérature

Qui de mieux que ce jeune homme pour parler de lui ?

“Je m’appelle Félix Radu. Je suis un jeune comédien et auteur. J’écris depuis longtemps. Longtemps, à 24 ans, ça signifie pratiquement la moitié d’une vie, finalement. Au début, j’écrivais parce que j’étais tout seul. J’étais petit, timide, et avais pour unique ami mon carnet de poésie, « Les Contemplations » de Victor Hugo, et mon ombre (que j’épiais au soleil #Shakespeare, toi-même tu sais).
J’ai donc, par une admiration sans bornes pour le romantisme, commencé à tenir un stylo afin de parler d’amour. Je rédigeais, ici et là, des poèmes pour les filles dont j’étais amoureux. Je dois avouer qu’ils n’ont jamais vraiment eu le succès escompté. Peut-être surestimais-je la rime « Belle-Gazelle » qui était, à l’époque, mon plus grand classique…“

Originaire de Belgique, il a réalisé son premier One man Show à l’âge de 17 ans et a intégré le Cours Florent. Il a su appréhender sa timidité avec le temps et s’est armé de la littérature et de la poésie pour y parvenir.

Des mots justes pour parler de l’actualité

Dans ses chroniques, Félix s’adresse à toutes générations confondues. Dernièrement, il a évoqué l’actualité dans une chronique intitulée “Déclaration d’amour à ma génération”. En effet, la crise sanitaire liée au Coronavirus nous touche tous et l’annonce du deuxième confinement s’est faite dans un climat ambiant morose. Pourtant, ses mots résonnent comme une lueur d’espoir et d’optimisme.

“Nous serons de ceux qui sauvent le Monde, sinon rien”. Voici des paroles que nous devrions tous garder en tête en cette période.

A écouter sans modération !

Félix Radu

“Les mots s’improsent”

Dans son spectacle “Les mots s’improsent”, il évoque sa vie d’adolescent : « ça peut aider les autres jeunes à mieux vivre cette période ». Une période où il a beaucoup lu. D’après lui, la poésie est un refuge dont il ne faut pas avoir peur : « Ce n’est pas un truc chiant, les jeunes doivent s’emparer de la poésie ».

La mort est également un sujet qui l’inspire : « Je trouve ce sujet incroyable, il faut vivre avec l’idée que la vie n’a pas de sens et par conséquent en profiter ». Il apporte également une sorte de théâtralité qui le distingue des autres stand-up.

Plusieurs cordes à son arc

Le théâtre, le cinéma, la radio ou encore la musique, Félix Radu aime s’essayer à plusieurs domaines. Après s’être fait remarquer à la RTBF, il bénéficie aujourd’hui d’une carte blanche à la radio pour parler d’un sujet libre. Il y intègre des jeux de mots, des allitérations, des rimes ou des anagrammes. Après des débuts timides, le jeune Félix a rapidement pris ses marques : « La 1ère n’était pas convaincue mais les auditeurs ont souhaité m’entendre à nouveau ». Preuve en est, sa dernière chronique a été écoutée près de 9 millions de fois sur Youtube. Dernièrement, Félix a également fait une apparition dans le film « La vérité si je mens, les débuts », un secteur qu’il affectionne particulièrement.

Il met également ses mots en musique comme dans l’une de ses vidéos YouTube.

Une chose est sûre, il n’a pas fini de faire parler de lui avec ses chroniques et des paroles touchantes.

Plus d’informations sont disponibles sur son site internet : FelixRadu.com

A lire : Peinture fraîche Festival, entre art et technologie

Total
1
Shares
Related Posts