Diego Maradona, icône du football nous a quitté

Mercredi 25 novembre 2020 : “Maradona est mort”. Une triste nouvelle pour le monde du sport avec l’annonce de la disparition de l’argentin mythique Diego Maradona.

De ses débuts à Champion du Monde

Diego Armando Maradona, de son vrai nom, est né à Lanus, près de Buenos Aires en Argentine, en 1960. Il grandit dans un milieu modeste et se passionne très vite pour le ballon rond. Joueur prodige des années 1980/1990, il évolue au poste de milieu offensif sous le maillot numéro 10.

Il participe à la victoire de l’Argentine à la Coupe du monde 1986 au Mexique. C’est au cours du match contre l’Angleterre qu’il marque un premier but de la main. Un match mythique, une ambiance électrique. Un but qui a soulevé les foules dans le stade, pourtant accordé par l’arbitre. Le moral des troupes anglaises est atteint. C’est ce qui a permis à l’Argentine de s’imposer 2 à 1 avec un second but de Maradona. On suppose qu’en 2020, ce but aurait été condamné avec l’arbitrage vidéo et le contrôle de gestion des joueurs. Toutefois, il est entré dans l’histoire.

Une victoire volée pour les anglais, une intervention divine pour Maradona. A l’issue de ce match de quart de finale, il affirme que le Créateur l’a inspiré. On l’a ainsi surnommé “La mano de Dios” (“La main de Dieu“)

D’ailleurs, une chanson lui est dédiée par Rodrigo Diego.

Une carrière à Naples, une histoire d’amour et de passion

Maradona a évolué entre 1984 et 1991 dans le sud de l’Italie. En arrivant par hélicoptère en 1984, il ne se doutait pas qu’une telle histoire le lierait avec cette ville du Sud, espérant trouver “de la tranquillité et surtout du respect”. Si la tranquillité a vite été oubliée, il obtient une véritable vénération des Napolitains. «Tous les Napolitains avaient chez eux une photo de Diego. Chez certains, elle était même accrochée au-dessus du lit à côté de Jésus», assure Gennaro Montuori, ultra napolitain devenu proche du N.10, dans le documentaire d’Asif Kapadia (2019).

“Je m’y suis tout de suite senti comme un poisson dans l’eau. J’ai tout de suite aimé cette ville, car elle me faisait penser à mes origines”, déclarait le Pibe de Oro (“le gamin en or”) dans son autobiographie Ma Vérité, parue en 2016. Les Napolitains le comparent à Masaniello, révolutionnaire de la ville qui s’était opposé au 17e siècle à l’occupation de la cité par la couronne espagnole.

Ce mercredi à Naples, plusieurs dizaines de supporters du club local ont rendu hommage au “Pibe de Oro”. Le maire de la ville a proposé de donner le nom de Diego Maradona au stade de football. « Donnons le nom de Diego Armando Maradona au stade San Paolo ! ! ! », a écrit sur Twitter Luigi de Magistris.

Une boucle bouclée pour ce joueur devenu entraîneur

Au-delà d’une belle carrière de joueur, Maradona est également connu pour ses frasques avec la drogue et son passé trouble. Il a d’ailleurs reconnu un enfant sur le tard.

Pourtant en 2008, après quelques années compliquées, la boucle est bouclée. Le joueur devient entraîneur. Carlos Bilardo, sélectionneur de l’équipe d’Argentine en 1986, le choisi pour occuper le poste de sélectionneur de la formation argentine en 2008. Diego Maradona remplace donc Alfio Basile qui a démissionné après la défaite de son équipe (la première depuis 35 ans) face au Chili, 1–0. A la veille de son 48ème anniversaire, Maradona revient donc à ses premières amours : le ballon rond.

Des hommages qui affluent de toute part

A l’annonce de sa disparition, trois jours de deuil national sont annoncés en Argentine. De plus, des hommages touchants affluent sur les réseaux. Maradona a marqué plusieurs générations et c’est un véritable coup de massue.

« Diego est éternel », a salué la superstar argentine du FC Barcelone Lionel Messi. « Un jour très triste pour tous les Argentins et pour le football. Il nous laisse mais il ne s’en va pas, parce que Diego est éternel. Je garde en moi tous les beaux moments vécus avec lui et voudrais en profiter pour transmettre mes condoléances à toute sa famille et amis. RIP », a réagi le sextuple Ballon d’Or Messi.

« J’espère que nous pourrons jouer au ballon ensemble dans le ciel », dit Pelé

L’ancien attaquant anglais Gary Lineker, qui jouait face à Maradona pour la Coupe du Monde en 1986, lui a rendu un hommage profondément élégant. “Il est de loin le meilleur joueur de ma génération et sans doute le plus grand de tous les temps. Après une vie bénie mais troublée, espérons qu’il trouve finalement un peu d’apaisement entre les mains de Dieu.»

20 minutes Sport retrace l’annonce de la disparition de Maradona et les réactions des plus grands joueurs mondiaux en un article.


A lire : Harcèlement scolaire : agir ensemble

Total
17
Shares
Related Posts