Astuce à la française #autant-au temps #5

Le français est une très belle langue… parfois aussi très compliquée ! Grâce à cette rubrique “Astuce à la française”, évitez les pièges !

Pour commencer, une petite blague :

Deux fous sont dans un désert :

-Je meurs de soif ! Dit l’un.

-Ramasse autant de cailloux que possible car quand on a soif, il faut sucer des cailloux, dit l’autre.

-Non, ce qu’il faut trouver, c’est une rivière.

-Ah oui, pas bête ! Dans une rivière, il y a toujours des cailloux !

Bon, maintenant le plus important : « autant » dans cette phrase est un adverbe qui indique une égalité en quantité, en valeur et en nombre. Son écriture phonétique est [otɑ̃]. Jusqu’ici a priori, rien ou presque que vous ne sachiez déjà… en revanche, et nous voici dans le vif du sujet, comment écririez-vous :

« [otɑ̃] pour moi » ?

«Autant pour moi» ? Oups, non !

L’écriture correcte et validée par l’Académie française est :

« au temps pour moi ».

L’origine de cette expression nous vient du jargon militaire qui regorge de phrases averbales, comprenez par-là des phrases sans verbe : « En joue, feu ! » ou donc « au temps ! » ;  ici, l’injonction « au temps ! » est employée pour commander la reprise d’un mouvement depuis le début. Elle équivaut à : « reprenez le mouvement au temps (initial) ».

Au fil des décennies, le sens de « c’est à reprendre » a donné un emploi figuré. On dit « au temps pour moi ! » pour admettre son erreur et concéder que l’on va reprendre ou reconsidérer les choses depuis le début.

Vous le saviez déjà ? Alors… au temps pour moi !

Vous ne le saviez pas ?

Ben maintenant, vous le savez : astuce intégrée

À très bientôt pour une nouvelle “Astuce à la française”.

À lire aussi : Astuce à la française #2

Total
9
Shares
Related Posts